The Irish Times se reconstruit pour embrasser l’ère du numerique

The Irish Times, journal emblématique irlandais, a annoncé la refonte de son site internet. Restructuré et repensé pour permettre à ses lecteurs de profiter de la meilleure expérience de lecture sur smartphones et tablettes, le journal saute à pieds joints dans une nouvelle ère digitale.

Au delà de l’expérience du responsive design

Tout comme Mediapart, qui arbore une nouvelle page d’accueil capable de s’adapter à tous les écrans (ordinateur, smartphone, tablette), The Irish Times se lance dans le responsive design. Une des nombreuses nouvelles innovations au coeur du projet de modernisation du titre. Soucieux de fournir des actualités fraîches et de qualité, l’équipe web du journal va même jusqu’a remplacer quotidiennement l’intégralité de son contenu de la veille par de nouveaux articles, comme l’explique Hugh Linehan, éditeur en ligne pour The Irish Times : “the news outlet move away from print-focused production online, which had included a content data dump once a day, once every 24 hours, of the entire content of the newspaper” (nos actualités seront moins concentrées sur la version papier, ce qui nous oblige à nous “débarasser” de l’intégralité de notre contenu une fois par jour, une fois toutes les 24 heures).  Selon Linehan, le nouveau modèle du Irish Times se calquera sur un cycle spécifique : 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour coller au plus près à la manière dont le contenu sur les plateformes digitales est trouvé, consommé et partagé.

it

S’éloigner d’un modèle désuet

Pour Linehan, The Irish Times a débuté dans une optique traditionnelle : “publier en ligne se limitait à publier des   articles voire l’intégralite du journal papier sans en modifier leur forme”. Petit à petit, The Irish Times a opéré quelques améliorations  telles que la mise en place d’un “breaking news service” qui fonctionnait 24 heures sur 24 en parallèle à des blogs, des liveblogs et des vidéos. Si l’idée était séduisante, elle en était encore à ses balbutiements : “on était sur une approche à deux vitesses : notre “breaking news service” était séparé de notre rédaction papier. Nos actualités étaient souvent publiées en double, sur le site web d’une part et dans le journal papier d’autre part. Ce n’était pas très efficace en terme de production”. Pour contourner les limites de cet ancien modèle, plusieurs changements fondamentaux ont été opérés sur irishtimes.com. De nouvelles sections, à l’image de “Crime and Law”, ont été créées et la couverture médiatique de certains sujets a été élargie aux Etats-Unis, à l’Europe et au Moyen-Orient. Reste à savoir si le lectorat de The Irish Times sera séduit par cette nouvelle formule.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: